Anglais

Château-Chalon

LE GRAND CRU DES VINS JAUNES

Chateau chalonA l'empereur Napoléon qui, buvant du Johannisberg chez le Prince de Metternich, déclarait qu' "il lui servait le premier vin du monde"

- Sire, répondit le Prince, le premier vin du monde n'est pas le Johannisberg ; mais il se récolte dans un petit canton de votre empire : à Château-Chalon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HISTOIRE

abesseDepuis un temps immémorial, la vigne couvre la majeure partie des côteaux de la région de Voiteur, dont les vins de haute qualité étaient connus et appréciés des Romains (d'après Pline le Jeune et Martial) au point qu'un édit de l'empereur Probus, en l'an 280, ordonna que l'on plantât beaucoup de vignes sur les collines favorables de Séquanie (ancienne Franche-Comté).

L'histoire du vignoble et du vin de Château-Chalon, appelé autrefois vin de gelée ou vin de garde, est indissociable de celle de l'abbaye. L'acte le plus ancien relatif à l'abbaye est un diplôme du roi Lothaire en l'an 869. Les abbesses devaient prouver 16 quartiers de noblesse pour être admises et celà explique le rayonnement qu'eut le vin de Château-Chalon dans les familles nobles de toute l'Europe.

Ce vin si cher aux abbesses, le fut aussi aux rois et aux empereurs : Henri IV n'en but-il pas deux bouteilles en signant son traité avec le duc de Mayenne !... Le vin de garde de Château-Chalon ne trôna-t-il pas, certains jours, en face du Tsar Nicolas II !... La reine Juliana de Hollande n'en a-t-elle pas dégusté à l'occasion de son couronnement !...

Cet élixir fameux, que le temps n'altère pas, eut toutefois un passé tumultueux. La révolution française dispersa le vignoble abbatial puis les maladies de la vigne - le mildiou, l'oïdium et surtout le phylloxéra - eurent raison de ceps centenaires qu'il fallut renouveler.

 

Dans un passé plus récent, les guerres et l'exode rural ont achevé de mettre à bas ce vignoble de prestige qui n'a dû sa survie qu'à l'obstination de ses vignerons et à leur volonté de voir leur appellation reconnue en 1936. Dans les années 1970 deux facteurs sont venus conforter cette rennaissance. D'une part le remembrement et l'aménagement foncier ont permis de remettre en valeur le vignoble; d'autre part les progrès de l'oenologie ont permis aux vignerons de maintenir ce grand cru parmi l'élite des vins français.

 

UN CEPAGE UNIQUE : LE SAVAGNIN

SavagninLe seul cépage utilisé pour l'élaboration du vin de Château-Chalon, comme pour tous les vins jaunes est le savagnin dont les anciens synonymes sont, entre autres, le naturé ou fromentin.

Son origine est mal connue. D'un point de vue botanique, il est proche du Klevener d'Heiligenstein cultivé en Alsace et appartient au groupe du Traminer. Aussi les légendes faisant état d'une origine hongroise ou espagnole n'ont jamais été retenues sérieusement . Certains textes laisseraient supposer que le savagnin était déjà cultivé au XIIIème siècle.

Il se caractérise par un port dressé, une feuille gaufrée et duveteuse sur sa face inférieure, des grains petits, à peau épaisse résistant bien à la pourriture et permettant une maturation tardive.

 

 

 

 

 

 

PRODUCTION

CavesLa vendange du savagnin se situe au mois d'octobre, deux semaines après celle du chardonnay.

Le raisin est vendangé manuellement, foulé et pressé. Le jus est décanté puis mis en fermentation. A l'issue de ces fermentations, le vin est soutiré et entonné en fût de chêne pour une durée d'au moins six ans et trois mois. Ces fûts de 228 litres sont entreposés dans des caves caractérisées par leur atmosphère sèche et leurs écarts de température entre hiver et été.

Pendant ces six ans les tonneaux ne sont pas complétés. On dit qu'ils ne sont pas "ouillés", c'est à dire qu'on ne remet pas de vin pour compenser l'évaporation comme cela se fait toutes les semaines en Bourgogne.

Il se développe alors à la surface du vin un voile de levures spécifiques qui vont travailler au ralenti dans l'obscurité des caves et donner à ce vin son caractère propre qui en fera l'un des premiers crus de France.

 

TERROIR

Clos bacchusTous les auteurs s'accordent sur la constitution du sol nécessaire à l'obtention du Château-Chalon. Le caractère particulier de ce vin est en partie donné par les marnes gris-bleutées du Lias agrémentées du cailloutis provenant des falaises supérieures, aidant au réchauffement du microclimat et à une meilleure maturation du raisin.

L'altitude de la bande marneuse varie de 250 à 400m. L'orientation des pentes autorise une exposition privilégiée (Sud/Sud-Ouest) et une protection optimale des vignes. Toutes les pentes incluses dans l'aire comprise entre la route départementale 205 au Nord jusqu'à l'entrée Nord-Ouest de Nevy-sur-Seille au Sud, reçoivent une quantité à peu près équivalente de calories du levant au couchant. L'abri constitué par les falaises dominantes protège le vignoble des vents du Nord et de l'Est. Il en résulte que les combes profondes conservent la chaleur longtemps après le refroidissement des terres environnantes.aoccb

 

L'aire de production du Château-Chalon est délimitée sur 4 communes (Ménétru-le-Vignoble, Domblans, Château-Chalon et Nevy-sur-Seille) et les surfaces actuellement plantées en savagnin sont de 50 hectares avec une production annuelle moyenne de 35 hectolitres par hectare sur les 15 dernières années.

Les vignes toutes en côteaux et pour la plupart à très forte pente (certaines atteignent 45 %) obligent les vignerons à des prouesses : travail à la chenille, remontage de la terre, façonnage de terrasses... Un aménagement foncier commencé en 1977 a apporté de nombreuses améliorations par la canalisation des eaux et la réalisation de chemins.

 

LIEUX DITS

falaiseilleMENETRU-LE VIGNOBLE superficie de l'appellation 42 ha 66 a 57 ca

Derrière l'Eglise, Bas de Charnay, En Bersaillin, En Charnay, En Baumont, En Crochant, Vigne aux Dames, Les Combes, Sous Gaillardon, Vignes du Pommier

DOMBLANS superficie de l'appellation 21 ha 66 a 42 ca

Au Vioux, En Lya, Sur Lya, Gaillardon

CHATEAU-CHALON superficie de l'appellation 19 ha 64 a 42 ca

Sous-Roche, Puits Saint-Pierre, Croix Sarrant, Les Niods

NEVY-SUR-SEILLE superficie de l'appellation 5 ha 21 a 06 ca

Au Chapeau, Au Clieux de Trus

TOTAL : 89 ha 50 a 93 ca

 

SELECTION

Malgré les difficultés de tous ordres auxquelles durent faire face les vignerons de la région, ces derniers constituèrent en date du 14 mai 1933, le Syndicat des Producteurs de Château-Chalon. C'est alors que, soucieux d'appliquer une politique de qualité, ils firent preuve de discipline en faisant prendre aussitôt, dans le cadre des appellations d'origine, le décret relatif à Château-Chalon en date du 31 mai 1936. Ils acceptaient ainsi que leur soient imposés une délimitation stricte de l'aire de production, le cépage, un degré potentiel à la vendange minimum de 12°, toutes conditions indispensables pour l'obtention de la qualité. L'avenir devait leur donner raison.Logo chch

Afin que soient requises au maximum toutes les conditions assurant à ce vin de haute classe, qualité et finesse, les vignerons ont compris la nécessité de faire procéder chaque année, avant la récolte, à un contrôle officiel et sévère du vignoble.

Dès 1952, une commission a été constituée sous la haute autorité de l'Institut National des Appellations d'Origine Contrôlée avec le concours de la Direction Départementale de l'Agriculture, du Laboratoire Départemental d'Analyses Agricoles de Poligny, de la Chambre d'Agriculture, du négoce et de de la profession. Aussitôt achevée la récolte des cépages autres que le savagnin, cette commission a pour tâche de visiter toutes les vignes susceptibles de bénéficier de l'appellation.

 

Dans chaque parcelle, elle procède aux contrôles suivants :

* elle constate la présence exclusive du cépage savagnin

* elle évalue l'état sanitaire de la vendange

* elle octroie le bénéfice de ladite appellation si le degré potentiel minimum (12°) est requis

* elle arrête la date d'ouverture ou "ban des vendanges" si toutes les conditions de sélection et de qualité sont requises

* elle prononce parfois le déclassement total (récolte 1974, 1980, 1984,2001) ou partiel (récolte 1993)

* elle arrête les sanctions individuelles si nécessaire

 

Si les vignerons se plient de bonne grâce à ces mesures souvent sévères, c'est bien qu'ils en comprennent la nécessité. Ils la comprennent si bien qu'en 1997 ils ont décidé de compléter ce contrôle à la récolte par une dégustation d'agrément en fin d'élevage, avant la mise en bouteille.

 

PRESENTATION

BouteillesCe vin est mis dans des bouteilles spéciales dites "clavelin", timbrées du sceau portant le nom de Château-Chalon. Elles étaient fabriquées à la verrerie de la Vieille Loye qui, depuis une concession de Marguerite de Bourgogne, en 1506, en avait le privilège. Aujourd'hui, ces bouteilles sont fabriquées mécaniquement avec le cachet Château-Chalon dans le moule.

Cette bouteille est unique par sa contenance (62cl) dans la Communauté Européenne. L'autorisation par dérogation a été donnée par le Parlement Européen, car ce volume est le résultat restant d'un litre de vin après six années de vieillissement en fût sans ouillage.

 

DEGUSTATION

DegustationLe Château-Chalon, autrefois appelé "vin de garde", porte bien cette ancienne dénomination puiqu'il pourra sans difficulté conserver ses qualités après plusieurs dizaines d'années, voire un siècle pour certains millésimes. Sa température optimale de service est de 14° et il est préférable de l'aérer quelques heures avant. Il dévoilera alors ses subtiles arômes de noix, de noisette, de froment, de tabac ou de curry.

Il accompagnera idéalement le homard à l'américaine, les volailles à la crème, les morilles, le haddock, les plats au curry et surtout le fromage de Comté. Certains le préconisent même sur le chocolat amer.

S'il est vrai qu'un grand cru n'est pas à proprement parler un vin de cuisine, les amateurs confirmés n'hésitent pas à sacrifier une petite proportion de la bouteille pour améliorer une sauce et se transformer instantanément en "grand chef".






F-39210 CHÂTEAU CHALON . TEL (33) 03.84.44.60.48 . FAX (33) 03.84.44.61.13 . berthet-bondet@orange.fr

© Domaine BERTHET - BONDET 2010-2014 • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales